AccueilFAQBlogRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le foot d'après Mo

Aller en bas 
AuteurMessage
Morigan

avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 26/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Mael Lebihan
PV:
12/12  (12/12)
Métier: Bouquiniste

MessageSujet: Le foot d'après Mo   Lun 20 Fév - 12:43

En période de crise ou l'on est prompt à taper sur les précaires, supprimer des profs, des unités de recherche et toute sortes de services publics utiles à la communauté, je trouve singulier que l'on dilapide des millions dans des tas de stades, payés au prix fort par les collectivité.

pour citer l'article sur lequel je viens de tomber : « quelle légitimité y a-t-il à mettre à disposition d’intérêts privés des infrastructures largement financées par le public? »

http://latta.blog.lemonde.fr/2012/02/20/euro-2016-le-milliard-des-stades/#xtor=RSS-32280322
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ker.morigan.free.fr/
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Lun 20 Fév - 22:57

Bon, je suis bien crevé là, mais je ne vais pas me défiler...
En tant que principal supporter de sport dans notre groupe d'ami, je répondrai pour donner mon point de vue et pour défendre un tant soit peu, de façon honnête, lucide et mesurée, l'investissement public fait en matière d'infrastructure pour l'organisation de l'euro 2016.
Laisser moi jusqu'à demain, quitte à répondre au boulot ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Venceslas Iosef
PV:
9/11  (9/11)
Métier: Psychologue

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Mer 22 Fév - 16:13

Une p'tite question tant qu'on y est : si le champion de Ligue 1 et le vainqueur de la coupe de France sont une seule et même équipe, y'a un trophée des champions ? Vu que son objectif depuis quelques années est de promouvoir le foot français dans des stades étrangers et que c'est une seule fois par an, ça m'étonnerait qu'on décerne le trophée sans match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vulgus.net
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Mer 22 Fév - 21:44

Question qui n'a pas vraiment de rapport avec le sujet lancé par Mo.

Oui, il y a un trophée des champions quoi qu'il arrive. En 2011, Lilles a gagné le championnat de Ligue 1 et la coupe de France, le trophée des champions a donc vu s'affronter le champion à l'OM dans sa qualité de dauphin au championnat. Ça aurait pu être en sa qualité de champion sortant ou de vainqueur de la coupe de la ligue, mais le texte dit que le champion doit affronter son dauphin... C'est arrivé plusieurs fois ces dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 14:21

Bien bien bien...

Comme tous citoyens, je suis choqué par les dépenses publiques superflues, du style douze souffleuses géantes qui fonctionnent pendant 3 jours pour réchauffer une pelouse afin qu'un match de foot professionnel puisse avoir lieu. Clairement, faut pas déconner. Quand il fait -15°, je pense qu'on a autre chose de plus utile à foutre. Réchauffer une pelouse pendant que des sans-abris meurent dans la rue !!! Mais on va où là ?! C'est un scandale.

Aussi bien au niveau éthique que moral, c'est aberrant.
Mais mettons qu'on veuille entrer dans cette logique du divertissement qui prend le pas sur toute humanité. Même dans ce cas là, quand il fait -15°, qui va au stade pour voir un match de foot et donc rester à se geler les c... en étant immobile sur une chaise glaciale ?? Quelle recette de billeterie peut bien faire un match pareil ? N'imp donc. Et puis, parlons même de la qualité du spectacle proposé. Le football par -15° sur pelouse dur comme du béton, c'est un peu extrême... des conditions pareilles ne font qu'amplifier par 100 les risques de blessures !! Je ne sais pas combien d'entre vous ont déjà porté des chaussures de foot à crampons, mais croyez-moi, autant c'est tout à fait adapté sur une pelouse normale, autant courir avec sur un sol gelé (je me répète mais comme du béton quoi) c'est extrêmement compliqué et instable.
Bref, une vaste blague que ceci. Ça n'a été bon pour personne, ni pour les clubs de foot qui risquaient de perdre leur joueurs sur blessure pour ne pas gagner le moindre centime sur la billetterie (qui est partagée avec la commune puisque je rappelle qu'en France, les stades appartiennent aux collectivités, en-dehors du contre-exemple d'Auxerre où l'AJA possède le stade de l'Abbé-Deschamps). Les collectivités n'ont donc rien gagné non plus alors qu'au niveau économie d'énergie, 12 souffleuses géantes pendant 3 jours, ça doit être salée comme addition... Le spectacle était pourri, cela va sans dire. Et pendant ce temps, les sans-abris et autres SDF étaient toujours dans la rue, sans souffleuse pour les réchauffer.
Bref.


Passons aux dépenses en vue de l'organisation de l'Euro 2016.

Première question qu'il faut se poser : est-il rentable d'organiser l'Euro ?
Là, je suis obligé de dire OUI !!!

Il y a d'un coté les recettes liées à la billeterie qui n'est qu'une goutte dans la mare, mais tout de même, les recettes des droits TV pour le monde entier qui sont détenu par l'UEFA mais dont un pourcentage est reversé à l'état français via la FFF. C'est difficile à croire peut-être, mais après la coupe du monde, les JO et le tour de France, c'est donc le 4eme évènement sportif le plus regardé au monde en audience cumulée (pour les évènement ponctuels, le Superbowl est roi), rien que par les droits TV et donc les publicités pendant les matchs, il y a de l'oseille en pagaille à se faire...

Au-delà de ça, cet évènement déplace beaucoup de monde. Pendant le mois de compétitions, les supporters de toutes les nations européennes présentes vont affluer par centaines de milliers, des gens qui vont donc donner un coup de boost incroyable à l'économie locale pour les régions qui accueillent des matchs. Pas besoin de vous faire un dessin, une ville qui reçoit ne serait-ce que 5 matchs, peut accueillir donc potentiellement les supporters de 10 nations différentes. Ces gens vont dormir à l'hotel, dépenser pour se nourrir et visiter les villes en attendant les matchs... Là encore, une montagnes de pognon à se faire.


Autre point, comme dit, en France, les infrastructures comme les stades et les gymnases appartiennent aux collectivités, ce qui n'est pas le cas chez tous nos amis européens comme en Angleterre ou en Espagne (je cite les exemple que je connais...). Les dépenses pour ces infrastructures ne sont donc pas en pures pertes. Les clubs louent d'une certaines façon ces stades, s'occupent souvent de leur entretien et partagent les recettes de billetterie avec les villes.
Pour 1998, la France a fait une erreur en faisant du bricolage avec les stades pour accueillir le mondial. Les "ravalements de façade" effectués ont coûté beaucoup d'argent pour donner l'illusion de modernisme, mais c'était de la poudre aux yeux ; nos stades sont des épaves (aller donc voir la Meinau...). Je ne parlerai pas du Stade de France, une joli écrin qui vieillit vite, adaptable pour différents évènements mais donc inadapté au football et sans club résident...
Je sais que la comparaison devient pénible, mais les allemands ont fait un tout autre choix pour le mondial 2006. Ils ont refait à neuf leur "parc" de stades et les conséquences sont excellentes. Enceintes modernes et adaptées (avec centre commerciale et restaurants...) signifient augmentation du prix du billet certes, et conséquence, moins de problèmes de hooliganisme, plus grande capacité d'accueil et aussi plus de marge sur la billetterie pour les clubs et la collectivité...
Ainsi, depuis quelques années, la France marche sur les pas de l'Allemagne à ce niveau aussi. Sochaux, Grenoble, Lyon, Lilles et j'en passe, les nouveaux stades sortent de sol partout sur le territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morigan

avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 26/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Mael Lebihan
PV:
12/12  (12/12)
Métier: Bouquiniste

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 14:52

J'entends bien tes arguments, mais je trouve, en fait, que tu donne de l'eau à mon moulin.

Or donc, l'organisation de l'Euro 2016 va apporter de l'argent.
Ponctuellement, oui. Aux grandes chaînes d’hôtel, et à la restauration locale, etc. Mais tout cela est ponctuel.

Il reste sur les bras de la collectivité à rembourser les banques pour l'édification/réfection des stade, payer leur entretien, et pas seulement en 2016. Ce n'est pas là une dépense ponctuelle.

La FFF va donner de l'argent à l’État. Ok, mais là encore, très ponctuellement. Sachant que la FFF vit déjà en partie des subventions de l'Etat, je ne sais pas à quel point la balance financière est équilibrée. Surtout qu'avec la conception ultra protectrice qu'ont les fédérations sportives concernant le droit à l'image, l'argent reversé sera une goutte d'eau à coté des dépenses occasionnées.

Enfin, je dirai que toute la manne financière générée va aller un peu partout SAUF dans la poche des collectivités locales qui sont les dindons de la farce dans cette histoire.

Mais ce qui est vrais pour le foot l'est très largement pour toute les autres grosses manifestations sportives. Tu parles des JO, demande à Albertville ce qu'ils en pense de l'opportunité d'avoir des JO chez eux ? Il me semble bien, mais je n'ai pas les sources sous la main donc il se peut que je me vautre, mais il me semble disais-je que rembourser toutes les dépenses occasionnées n'a pas été une partie de plaisir, l'argent étant parti partout, sauf dans la poche de ceux qui ont payés pour mettre en place l’événement.


Après, dans l'absolu, qu'on investisse dans le sport, qui est une partie de la culture, sans espoir chercher de retour immédiat d'investissement ne me dérange pas, bien au contraire. Mais cela ne devrait pas se faire au détriment des collectivités qui ont de plus en plus de mal depuis que l’État s'est désengagé. Cela ajouté aux gaspillages et autres turpitudes de genre malversations, copinages et népotisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ker.morigan.free.fr/
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 15:07

Il y a un retour sur investissement lorsque l'infrastructure est utilisé par un club professionnel résident, puisque la billetterie arrive en partie dans les caisse de la municipalité (une parie allant au club résident). Pour l'entretien, il me semble (ce n'est pas une certitude) que les résidents s'en charge souvent.


Le stade de France est une aberration car il n'y a pas de club résident. De la même façon, les JO à Albertville a été un gouffre parce que les infrastructure ne pouvaient pas se rentabiliser après l'évènement en question... Comment rentabiliser une piste de bobsleigh, sérieusement ?

Mais oui, effectivement, je suis obligé d'avouer que l'argent public représente une part très importante des dépenses, mais que les collectivités n'en tirent peut-être pas autant de bénéfice qu'on pourrait l'espérer, mais ils sont propriétaires des infrastructures. Le patrimoine foncier représente de la richesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morigan

avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 26/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Mael Lebihan
PV:
12/12  (12/12)
Métier: Bouquiniste

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 16:17

C'est une partie du problème. les sommes hallucinantes qui circulent dans le monde du foot montrent qu'il y a de l'argent. Les problèmes financiers rencontrés par les clubs montrent que cet argent est mal répartis. Et si les clubs ont des soucis financiers, les collectivités se retrouvent avec leurs stades sur les bras.

Quand au patrimoine financier, je ne suis pas certain que la revente de ce patrimoine quand il est possible, se fasse à profit.

Le foot est laissé en pâture aux financiers qui s'arrangent pour le la manne financière ne ruisselle jamais vers le bas, et qui s'ils font de gros bénéfices, ne se sentent jamais obligé de financer ce qui au départ permet cet enrichissement.

En somme, le foot est parfaitement en phase avec l'ultra-libéralisme, et c'est sans doute ce qui me dérange : privatisation des profits mais nationalisation des pertes. D’où un certain agacement de ma part en cette période de crise, d'élections, d'étude de l'acta, de massacre des grecs au nom de la sainte inquisition bancaire, etc...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ker.morigan.free.fr/
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 17:18

L'ultra-libéralisme dans le foot pourrait peut-être prendre fin dans 2 ans. En 2014, entrera en vigueur le fair-play financier pour les clubs de l'Uefa. Il faut utiliser le conditionnel car on n'est pas à l'abri d'une fronde des clubs, même si à priori, la mesure est dans l'intérêt aussi de leurs actionnaires.
En fait, à partir de la saison 2014-2015, les clubs déficitaires (pas endettés, hein, une dette peut se combler si t'en as les moyens) ne pourront plus être inscrits à une compétition européenne. Autrement dit, plus de juteuse champion's league pour les mauvais élèves. Ça pourrait passer par un plafond salarial, mais je n'y crois pas. Les gros clubs baissent déjà les salaires sur les nouveaux contrats ; faut dire que la flambée des salaires et des prix au mercato a été démentielle dans les années 2000.
Le risque, c'est que trop de clubs n'y arrivent pas, dont des clubs très prestigieux, et qui ne pouvant jouer la champion's league, décident de s'associer pour créer un championnat fermé entre eux...

Le fair-play financier est le truc le plus énorme depuis l'arrêt Bosman. Ça pourrait redistribuer les cartes dans tous les championnats majeurs, les meilleurs joueurs se retrouvant mieux répartis dans les clubs. Plus d'équipes de galactiques peut-être, sauf si les superstars acceptent d'être payées moins pour être un grand nombre dans la même équipe. Du coup, même ça, ça serait classe. Avec cette mesure, il n'y aura plus de transferts à 90M, on prêtera plus d'attention à la formation...
Dans l'idée c'est cool. Et les club français pourront à nouveau rivaliser, puisque nos clubs sont dêjà surveillés depuis longtemps par la DNCG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Venceslas Iosef
PV:
9/11  (9/11)
Métier: Psychologue

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 20:56

D'après toi, c'est quoi la proportion que représente le salaire des joueurs (et les rachats de contrat) au sein des dépenses annuelles d'une grosse équipe ? Une large majorité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vulgus.net
Morigan

avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 26/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Mael Lebihan
PV:
12/12  (12/12)
Métier: Bouquiniste

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Jeu 23 Fév - 21:31

Trop.

Enfin pas tous j'imagine.

Mais ceux qui le sont et qui ne font pas d'évasion fiscale jouisse d'aménagements fiscaux légaux (mis en place pour éviter que les joueurs de foot fassent de l'évasion fiscale) qui leur permettent de payer fort peu d’impôts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ker.morigan.free.fr/
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Ven 24 Fév - 6:27

Je vais d'abord répondre rapidement à Pal.

Il y a gros clubs et gros clubs... Si on se limite aux 5 championnats européens majeurs, anglais, espagnol, italien, allemand et français, on peut donc considérer qu'il y a grosso-modo 100 clubs au sein des championnats de 1ère division. Mais parmi eux, on trouve le Barca, le Real, le Milan AC, l'Inter, Manchester U, Chelsea... (les cadors donc), Dortmund, l'AS Rome, Tottenham, Marseille... (les gros clubs), Bologne, Sunderland, Osasuna, Rennes... (les «bons» clubs) et Cagliari, Stoke City, le Rayo Vallecano ou Dijon (les clubs modestes).

Pour faire une petite comparaison du niveau de puissance de ce big 100, essayez de comparer avec le top 100 ATP en tennis ou le top 100 des joueurs de starcraft II. Bien sûr, il s'agit des 100 meilleurs du monde entier (être 100ème, c'est déjà carrément classe!) mais la différence entre les 5 meilleurs et ce qui sont entre la 50ème et la 100ème est abyssale !!
Sur 100 match entre Federer, Djoko ou Nadal contre le 100ème mondial, celui-ci va malheureusement pour lui perdre 100 fois, c'est une évidence, comme il est évident que le Barca ne perdrait pas un seul match contre Cesena... L'incertitude du sport n'existe pas totalement à ce niveau. Je suis sûr que c'est pareil pour les joueurs de starcraft II... Bref.

Pour parler de ce que je connais, pour l'OM, la masse salariale annuelle des joueurs dépasse le 90M pour un peu plus de 150M de budget, les salaires représentent donc à peu près 60% du budget. Ajoutez à ça une enveloppe mercato de 15 à 20M qui grossit selon les résultats sportifs (être en 8eme de finale de champion's league, ça signifie gagner 25M, gagner la coupe de la ligue, c'est 2M... d'où l'importance de se qualifier pour la plus prestigieuse coupe d'europe...).

1. Budget Paris Saint Germain 150M
2. Budget Olympique Lyonnais 150M
3. Budget Olympique de Marseille 150M
4. Budget Lille 80M
5. Budget Girondins de Bordeaux 70M
6. Budget AS Saint-Etienne 55M
7. Budget Stade Rennais 55M
8. Budget FC Sochaux 40M
9. Budget Toulouse FC 40M
10. Budget Auxerre 40M
11. Budget AS Nancy Lorraine 35M
12. Budget OGC Nice 35M
13. Budget FC Lorient 35M
14. Budget Montpellier HSC 35M
15. Budget Stade Malherbe de Caen 30M
16. Budget Valenciennes FC 30M
17. Budget Brest 25M
18. Budget Evian TG 25M
19. Budget Dijon 20M
20. Budget AC Ajaccio 15M

Voilà, les différents budgets de clubs de ligue 1 cette année (à peu près hein!).
On voit donc que la masse salariale de l'OM est plus importante que le budget total de la plupart des clubs.

Pourquoi une telle différence ?
Marseille va en champion's league tous les ans depuis 2007, ils ont le plus grand stade avec 60 000 places, ils sont les plus suivi à la TV (donc ils touchent le maximum de droits TV), l'OM est une marque dont le merchandising fonctionne correctement (plus de 400 000 maillots vendus par an, c'est-à-dire 3 fois plus que Lyon par exemple, je parle même pas des "petits" clubs...).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Venceslas Iosef
PV:
9/11  (9/11)
Métier: Psychologue

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Ven 24 Fév - 11:02

Mouais. Du coup comme tu l'as prédit, une demande de santé financière des clubs risque juste d'aliéner les têtes de série nationales qui créeont leur propre tournoi européen.

De manière plus globale, je pense que les sommes hallucinantes qui circulent dans le monde du foot peuvent y rester sans que ça ne choque mon sens de la décence. Quand on a inventé un sport collectif qui demande une balle de cuir pour jusqu'à 22 personnes et qu'on peut jouer un peu n'importe où en délimitant des buts avec ses fringues, c'est un bon filon à exploiter. Après c'est effectivement la répartition de ces sommes qui m'interpelle, au même titre que le budget annuel du gouvernement. Le jour où on pigera que l'éducation, la recherche et la santé valent plus que l'économie, l'intérieur et la défense (y compris en termes de compétitivité future), on aura fait un grand pas. Transposé au niveau du football, y'aurait quand même moyen de faire des trucs donnant-donnant, genre un club qui décide de construire un stade/centre de formation et la clinique qui va avec dans un pays pauvre d'Afrique ou d'Amérique du Sud, et de faire plaisir aux mômes là-bas en leur filant des ballons ; en échange de quoi il crée un vivier de jeunes joueurs dans lequel il peut découvrir, former et recuter des talents cachés.

---

Pour ce qui est de Starcraft II, c'est difficile d'établir un top 100 mondial (en dépit du fait que j'affirme qu'untel ou un autre s'y trouve) pour plusieurs raisons. D'abord, les Corréens ont leurs tournois internes et même les meilleurs d'entre eux s'exportent très peu ; mais ils le font quand même, ce qui fausse les calculs qu'on veuille faire un classement mondial ou deux séparés. Ensuite, il y a autant de tournois internationaux que d'organismes qui veulent bien les organiser et financer (c'est à dire beaucoup) ; du coup établir un chelem (une liste des tournois où on compte les matchs dans le cadre du classement) est une tâche peu aisée. Un autre souci, c'est que, comment dire... C'est comme si chaque race était liée à un surface de jeu, et que t'avais des matchs de tennis "terre battue vs béton", "gazon vs gazon" etc. Et si le niveau d'un joueur n'est pas 100% constant de rencontre en recontre, ça devient pire quand les parties d'un même tournoi ne se jouent pas sur les mêmes surfaces. Enfin, quant à percevoir nous-même une différence de niveau au sein du top 100 demande une capacité d'analyse ayant pour pré-requis de déjà maîtriser le jeu (ce qui n'est pas, par exemple, de mon niveau). On peut ainsi seulement constater qu'untel gagne plus qu'un autre pour décréter a posteriori qu'il est meilleur, mais je pense que c'est pareil pour le néophyte du foot ou du tennis.

Maintenant même si je ne peux pas l'observer, toute caractéristique humaine (taille, poids, QI, dextérité manuelle, niveau à Starcraft après X mois d'entraînement) au sein d'une population obéit à un phénomène statistique nommé loi normale, qui les répartit sur une courbe du Gauss plus ou moins haute et plus ou moins large. Et comme j'ai pas envie de faire des intégrales et et des surfaces sous des courbes, je vais me contenter de dire qu'il est mathématiquement fiable de prédire que plus on prend un échantillon d'individus qui s'écarte de la moyenne de population, plus au sein de cet échantillon, les écarts devraient être grands. Il est donc très probable qu'un gusse du Top 10 mondial de Starcraft II annihille un gusse du reste du Top 100, alors que si tu prends un gusse en bas de la ligue d'or contre un en haut de cette même ligue, c'est beaucoup plus serré.

Normalement quand on fait ce genre de tests sur des groupes d'individus, ça émousse les résultats vers la moyenne. cependant les équipes de foot étant tout sauf la somme de leur parties, je pense qu'on peut décemment les traiter "d'organismes" à part entière qui sont sujets à une loi mathématique similaire en amplitude à celle des joueurs individuels.

TLDR - Je ne peux pas constater la comparaison foot/tennis/Starcraft de mes yeux, mais les maths me disent que tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vulgus.net
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Ven 24 Fév - 14:00

Le genre d'infrastructures dont tu parles -"un stade/centre de formation et la clinique qui va avec"- existent, mais elles ne sont pas institutionnalisées. Il s'agit pour la plupart d'initiatives d'anciens footballeurs d'origine africaine au sens civique plus développé que la moyenne.

Il existe aussi des relations privilégiées interclubs. Ainsi, José Anigo, le directeur sportif de l'OM, accompagné de scouts, a passé une petite semaine au Cameroun en novembre ou décembre pour observer et échanger avec une école de foot locale (d'où sortent deux joueurs de l'effectif marseillais, M'bia et N'koulou).
Quand ce genre de visite est organisé, crois-moi qu'il n'est pas arrivé les mains vides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Sam 25 Fév - 9:45

Cette fois, réponse à Mo : évasion fiscale, argent dans le foot, salaire des joueurs...

D'abord, quant à l'évasion fiscale, oublie cette idée tout de suite.
Pour qu’un joueur du Real Madrid gagne 2 M€ net d’impôt et de charges, le Real doit en fait débourser 2,7M€. En France, pour que le joueur gagne la même chose, il faut que le club débourse 5,4M€... Alors, crois-moi qu'en France, c'est pas tout à fait le paradis du footballeur. Ici, les footballeurs sont taxés, et joliment. On devrait presque les féliciter d'y rester dans notre championnat les mecs^^

Prenons l'OM (comme dit, je préfère parler de ce que je connais bien), le budget est de l’ordre de 150 millions dont environ 90 millions pour les salaire, soit 60% du budget. En retirant les charges et les impôts, sur ces 90 millions, il en reste 30 à 35 millions "nets" pour un effectif de 25 joueurs (je compte toujours Lucho, malgré son départ en janvier, car il était le salaire le plus important avec 350 000 euros par mois, et ça c'était prévu dans le budget pour toute l'année...). A cause de cette fiscalité, les clubs français les plus riches Lyon et Marseille (ceux qui sont sans les crédits illimités des qataris, bravo au PSG d'avoir trouvé le bon filon) n’ont en fait aucune marge de manœuvre, ils sont au maximum et ne peuvent faire aucune folie bien que disposant de budgets genre le 12ème d'Europe.

Quelles conséquences ? Simple, les meilleurs joueurs de ligue 1 se barrent à l'étranger où ils gagnent beaucoup beaucoup plus d'argent (un transfert de Lyon au Real, comme Benzema, c'est un terme de salaire passer du simple au quintuple minimum...), où ils jouent donc avec de meilleurs footballeurs en moyenne (donc plus de plaisir pour eux, hé oui, ça compte) et aussi avoir bien plus de chances de gagner la champion's league (compétition la plus importante après la coupe du monde). Je rappelle que le Real a gagné à eux seul en Espagne 9 fois cette compétition. En France, un seul club l'a gagné, une seule fois, l'OM (j'avais dix ans, le moment où je commençais à comprendre les mécanisme tactique du football - à l'époque, l'argent ne comptait pas pour moi).
Par comparaison, je veux pas dire de conneries, mais je crois qu'il y a autour de 160 joueurs français évoluant dans les 4 championnats majeurs (des joueurs plus ou moins connus, de Benzema au Real à Gaétan Krebs à Karlsruhe). Aucun contingent jouant à l'étranger de ces pays (Allemagne, Espagnol, Angleterre et Italie) ne dépasse la quinzaine... C'est dire si la fiscalité est un problème en France quant il s'agit de football.
Individuellement, les joueurs allemands ne sont pas supérieurs aux nôtres et les clubs allemands qu'on peut qualifier de puissants, Bayern, Dortmund et Schalke sont tout à fait comparable à notre trio OM, Lyon, PSG, donc c'est bien la fiscalité qui fait toute la différence. Les footballeurs allemands qui restent aux pays ne se sentent absolument pas floués par rapport à ceux qui partent à l'étranger (hors France, hein ! d'ailleurs je crois qu'il n'y a pas un seul joueur allemand en ligue 1), au point même que Podolski a préféré joué à Cologne en 2ème division allemande plutôt que d'aller à l'OM ou à la Lazio de Rome (bon, je crois aussi que c'est une fiotte qui a peur de tenter l'aventure à l'étranger).
Évidemment, le fait que Monaco soit en ce moment en ligue 2 n'arrange rien pour ce genre de chiffre, car, à part le PSG qui en a plus rien à foutre de la donnée financière, il n'y a que Monaco qui reste lui un paradis fiscale dans le championnat de France. Au point qu'à chaque fois qu'ils ont été champions, les jaloux se posaient la question de l'éventualité d'exclure ce club du championnat puisque regulièrement ils avaient des joueurs qu'aucun autre club français n'aurait pu payer en terme de salaire.

Bref, si en parlant d'évasion fiscale, tu pensais à Zidane, Henry et autre méga star que tu connais, dis-toi que leur fortune n'a pas été amassé en France.
Ah oui, autre petit rappel, s'il existe des primes au résultat lors des grandes compétitions internationales payées par les Fédérations de foot, les joueurs sont payés au quotidien par leur club et aussi par leur équipementier et les grandes marques qui s'en servent pour leur pub (pour les meilleurs d'entre eux), mais absolument pas par l'équipe nationale, pas du tout.
Porter le maillot de l'équipe de France, c'est du bénévolat en quelques sortes. Ils y gagnent de la fierté et du prestige (ou en perdent des fois, merci Knyshna) et effectivement une reconnaissance médiatique dont ils jouent pour renégocier leur contrat avec leur club. Mais ça, c'est logique, si tu es le Real Madrid, il te coutera plus cher d'avoir Zidane, champion du monde et ballon d'or que Ozil (même si je reconnais son talent...).
Je crois que j'ai fait le tour de la question de la fiscalité. Ça aurait pu être plus pointu que ça, mais personne n'aurait lu.

Je vais essayer de faire plus court pour la suite, sinon personne ne lira ce post d'ailleurs.

L'argent dans le foot existe. Cet argent n'a pas été volé aux pauvres, ni aux veuves, ni aux caisses de l'Etat. Je voudrais qu'on arrête de voir dans cet argent une totale injustice.
Si entre 8 et 13 millions de français sont devant leur TV pour regarder un match de foot, au point que les grandes marques dépensent suffisamment d'argent pour un encart publicitaire pendant la mi-temps, au point que les grandes chaines soient prêtes a acheter 600M les droits de la ligue 1 (malgré la fuite des talents et les glorieux Brest-Valenciennes); si ces mêmes téléspectateurs sont 400 000 a s'être acheté le maillot de l'OM à 74 euros, des millions à s'être payé PES ou Fifa12 ou Football Manager; si plus de 55 000 personnes vont au Vélodrome à Marseille à chaque fois que l'OM y joue; si des hommes s'achètent le Gilette Mach 3 parce qu'ils voient Thierry Henry, Roger Federer et Tiger Woods l'utiliser dans leur salle de bains, si FranceFootball est un bi-hebdomadaire qui se vend presque aussi bien que des petits pains le mardi et le vendredi, alors, il y a de l'oseille en pagaille dans le football professionnel...

Je sais que certains d'entre vous regardent de très haut les footballeurs et ce faisant les amateurs de football, mais ne faites vous pas la même chose à une autre échelle ?
Parmi nous, quasiment tous ont un exemplaire de Starcraft II à 60 euros. Certains d'entre vous regardent plus que régulièrement des streams de parties de joueurs plus ou moins connus, au point que ces streams soient fortement publicisés (je ne sais pas si ce terme existe, mais j'en ai besoin là), au point aussi que des tournois sont organisés avec un prix pour le vainqueur assez conséquent pour s'assurer la présence des meilleurs joueurs afin que le maximum d'amateur de SC II s'y intéressent... N'ai-je pas reçu un T-Shirt Pomf et Thud pour Noël ? On entre là précisément dans la même logique.
Il y a quelques millions de joueurs de Starcraft II dans le monde, du coup ça en reste là en France pour l'instant du moins (c'est déjà autre chose en Corée), mais Starcraft est une source de fric aussi. Alors le football, lui, est joué, aimé et regardé par des milliards de personnes sur la Terre entière ; cette montagne de pognon est tout à fait logique dans notre monde... Et les footballeurs ne l'ont volé à personne.
Bref, l'argent est une réalité dans le football, comme dans tous les domaines de la vie. L'argent ne va pas vous faire arrêter d'aimer SC II, et bien moi, l'argent ne m'empêche pas d'aimer le foot comme quand j'avais 10 ans, quand je le répète, je ne savais même pas ce que signifiait et ce qu'impliquait que le football soit un sport professionnel.

Je veux maintenant évoquer un dernier point, le salaire des footballeurs.

Ils gagnent beaucoup beaucoup d'argent, c'est clair. Je serai fou de dire le contraire.
Mais c'est quoi être footballeur ? Est-ce qu'ils méritent cet argent ?
Un footballeur est un mec qui a quitté sa famille à 14 ans pour intégrer un centre de formation (hé oui, la plupart de temps, il n'y a pas de centre de formation en bas de la rue). Dans ce centre de formation, ils sont mis dans une situation de concurrence terrifiante pendant des années. On ne parle pas de nos années tranquillou à la fac là. Nous, on s'est marré. On a trouvé ça ennuyeux des fois, chiant et compliqué (merci le latin et l'ancien français), on a même trouvé ça usant lorsqu'il fallait enchainer les partiels, mais c'était de la rigolade.
Le centre de formation de footballeur, c'est plutôt comme aller en prépa, c'est plus ce genre d'élitisme, sauf que la prépa ça dure 2 ans et tu as déjà 18 ans quand tu l'intègres. Les footballeurs intègrent leur centre de formation alors qu'ils ne sont pas du tout au même point de leur vie; à 18 ans tu as une certaine maturité, à 14 ans tu es un enfant. Ces mecs, donc, se trouvent pour 5 ans dans un milieu d'élitisme pur, il leur faut être le meilleur techniquement, physiquement et mentalement tous les jours. Je suis pas sûr que vous imaginez l'exigence du truc. Tout ça couplé à une hygiène de vie parfaite ; c'est un détail, mais pas de mcdo pour eux, pas de doner... Et il n'y quasiment pas de seconde chance, Ribéry ou Valbuena sont des exceptions (aucun clubs pro ne voulait d'eux, trop petits, trop faibles physiquement, alors ils sont passé par la petite porte, en CFA, ils ont été repéré par un scout de National, avant d'être repéré par un scout de ligue 2, etc) Ils ont eu énormément de chance, mais pour la plupart le chemin est bien différent. Quand tu as tout misé sur le football à 14 ans, et que tu échoues quelques soit l'étape avant d'être intégré à un effectif professionnel, tu finis sans rien, nada, que dalle.
Quand tu intègres une prépa, au pire, si tu n'arrives pas à entrer dans l'école prestigieuse que tu espérais, ton avenir est encore rose. Au pire, tu retournes à la fac et tu réussis tranquillement tes études supérieures. Mais un apprenti footballeur qui échoue n'a absolument rien, des fois le bac, mais la plupart du temps rien.

Tout ça pour dire que quand un gars a un super job dans une entreprise de pointe et touche 40 000 euros par mois, après avoir fait une prépa et une école prestigieuse, personne ne s'en offusque. Quand PPDA gagne 45 000 euros par mois, absolument personne ne crie à l'injustice.
Voilà, le salaire moyen d'un footballeur en ligue 1 est de 45 000 euros il me semble. Beaucoup de petit footballeur qui en rêve, peu d'élus.

En outre, basiquement, s'il y a tant d'argent dans le football, ce que je trouverais scandaleux, c'est que les acteurs du jeu n'en profitent pas et que les dirigeants s'en mettent pleins les fouilles (ce qui est forcément le cas).

J'ai un petit exemple en tête encore. On voit Zidane partout, mais il s'agit d'un dieu du football, prenons plutôt Guivarc'h. Ce mec a réussi sa carrière, plusieurs fois meilleurs buteurs de ligue 1, champion de monde titulaire avec l'équipe de France en 98... Il a sans doute bien gagné sa vie. Mais vous savez ce qu'il fait maintenant ? Il vend des piscines.
Alors imaginez ce que font des mecs de moindre notoriété après leur carrière de footballeur...
5 ans de formations de dingue, une douzaine d'années de carrière sportive dont la moitié au sommet de sa gloire et ensuite la vie qui les attends est des plus normales.
Ont-ils mérité leur argent pendant ces quelques années ? Pour moi oui.

Si la question est : les sommes gagnées par les superstars du ballon rond, genre Beckham, Zidane, Ronaldo, sont-elles extravagantes ? La réponse est encore oui. Mais ces mecs sont les meilleurs des meilleurs d'un sport adulé dans le monde, pas monsieur tout le monde. Allez crier au scandale quand Tom Cruise, Will Smith ou Brad Pitt touchent 20M par film...


Dernière édition par TheAnswer le Sam 25 Fév - 15:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Venceslas Iosef
PV:
9/11  (9/11)
Métier: Psychologue

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Sam 25 Fév - 10:18

TheAnswer a écrit:
Ça aurait pu être plus pointu que ça, mais personne n'aurait lu.

Boh tu sais, certains d'entre nous suivent avec plaisir les notes de blog de 10 pages d'Odieux Connard, donc tu peux y aller. On ne s'appelle pas tous *censure*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vulgus.net
TheAnswer
Admin
avatar

Nombre de messages : 356
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Sam 25 Fév - 11:45

Ce que je trouve dommage maintenant, c'est d'avoir passé tellement de temps à ne parler que d'argent dans le foot et pas d'avoir essayer de vous faire partager ma passion pour ce jeu...

Bientôt peut-être. Mais malheureusement, j'ai l'impression que ça n’intéresse personne de lire mes analyses technico-tactiques du football. Pourtant, il y a tant de choses à dire.

Jeu de géométrie sur un terrain, aussi bien collectif qu'individuel. Le choix du joueur est toujours de passer son vis à vis collectivement par le mouvement d'équipe, par une passe (géométrie donc qui nécessite une bonne vision globale du jeu et une qualité de passe), ou le passer de façon individuel grâce à son niveau technique en dribble balle au pied. Rien que ce choix, qui a lieu 800 fois par partie est intéressant pour moi...
Bref, il n'y que moi (et Cramtoks sans doute) qui peut voir de l'art dans le football.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cramtoks

avatar

Nombre de messages : 318
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2008

Feuille de personnage
Nom: Crams Creepy
PV:
15/15  (15/15)
Métier: Tueur à gage

MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   Sam 25 Fév - 13:06

Moi j'ai pas eu envie de répondre au topic étant donné qu'il me semble qu'il ne faut pas mélanger fric et sport.
Ok, il y a le fric qui gère tout dans le sport. Mais il y a le sport. Quand on regarde un match de foot on est pas forcément obligé de convertir un geste technique en million d'euros. Un beau geste sur un terrain reste un beau geste. Fait est que certaines équipes ont des moyens financiers colossaux qui leur permettent de faire venir jouer des mecs qui vont être plus coutumiers de beaux gestes que d'autres...

Moi ce qui me dégoûte dans le foot business c'est que les chiffres deviennent indécents. Par contre le foot restera toujours un sport avec 22 mecs sur un terrain et si on aime regarder le foot ça veut pas forcément dire qu'on admire le business qui tourne autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://web.me.com/marcschott/cramtoks/Accueil.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le foot d'après Mo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le foot d'après Mo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carbon foot print - making of
» Un ballon de foot
» Guide des programmes / Foot+ / Rugby+
» Barbie Foot
» Le Real Madrid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnswerPlace :: Un peu de culture (ou presque) :: Sport-
Sauter vers: